Le Rhin, autoroute fluviale à grand enjeux

02/01/17

Atouts majeurs pour l'activité-attractivité de territoire, les trois ports de Mulhouse seront bientôt gérés par une structure unique intégrant la CCI et VNF, mais aussi la Région, m2A et plusieurs communautés de communes. Objectif : développer cette autoroute fluviale propre et fiable que représente le Rhin.

Ils sont trois et ne feront bientôt plus qu'un, unis au bénéfice de l'économie locale et de l'attractivité du territoire qui a la chance d'être baigné par l'un des fleuves les plus généreux de France, le Rhin. Ces trois entités ce sont les plateformes portuaires et multimodales mulhousiennes de l'Ile Napoléon, Ottmarsheim et Huningue, aujourd'hui exploitées par la Chambre de commerce et d'industrie Sud Alsace Mulhouse (CCI) et gérées par Voies Navigables de France (VNF), mais demain pilotées par une structure unique composée de la CCI, VNF, la Région, m2A, la communeauté de communes Porte de France Rhin Sud et la communauté d'agglomération des Trois Frontières.

Une première en France

Ce syndicat mixte des ports de Sud Alsace, qui s'annonce comme une première en France, sera opérationnel fin 2017, avec une feuille de route ambitieuse et concertée. "Le Rhin est un axe fluvial majeur en Europe, notamment sur sa partie amont où sont transportées chaque année près de 50 millions de tonnes de marchandises, soit l'équivalent d'une grande autoroute saturée de poids lourds, explique Guy Rouas, directeur territorial de VNF Strasbourg. Si Bâle est l'un des ports principaux, ceux de Mulhouse véhiculent également d'importants volumes et doivent fairel'objet d'un plan de croissance porté par l'ensemble des collectivités territoriales afin de réunir davantage de moyens pour investir et répondre aux besoins des entreprises."

Troisième plateforme fluviale française

Ce qui fait la force des trois ports de Mulhouse - au troisième rang des plateformes fluviales françaises derrière Paris et Strasbourg - c'est incontestablement leur capacité à ôter les camions de la route. "Le transport fluvial présente tous les avantages, pourrsuit Guy Rouas. Il est plus écologique, plus économique pour les entreprises et plus fiable en terme de délais. Quand un camion transporte 10 tonnes, une barge fluviale en véhicule 1500 à 4000 ! "

Pour ces incontestables outils de compétitivité et d'aménagement du territoire, l'heure est donc à imaginer une organisation plus efficiente, mutualisée en évitant les concurrences inutiles.

Au programme : renforcement de la coopération avec le port de Bâle, promotion du transfert modal et notamment de fret ferroviaire, aménagement des terrains dédiés aux entreprises, réflextion autour du concept de "port à sec" et de l'aménagement du Terminal 3, construction du pôle de compétences visant à attirer des armements maritimes...

"Le Rhin peut doubler son trafic de marchandises, sans qu'il soit besoin d'investir massivement, intervient Marc Buchert, vice-président de m2A, délégué aux grandes infrastructures de transport. Nous avons dont tout intérêt à diversifier notre offre de services aux entreprises, qu'ils soient commerciaux, logistiques, liés au dédouanement... C'est ainsi que nous attirerons de nouvelles industries sur notre territoire".

 

En chiffres

Plus de 16000 emplois
- 15 000 emplois à l'Ile Napoléon sur la zone industrielle d'Illzach,
- 950 emplois à Huningue,
- 200 emplois à Ottmarsheim (chimie,  métallurgie, agroalimentaire,  BTP et transport).
Troisième rang des ports fluviaux français derrière Paris et Strasbourg
- 8,85 millions de tonnes (trafic total 2015)
- 4,92 millions de tonnes pour le fluvial (30 000 conteneurs)
- 3,11 millions de tonnes pour le routier
- 816 000 tonnes pour le ferroviaire

Autres Actualités

L'agglomération s'agrandit

Désormais composée de 39 communes et de 275 000 habitants, m2A est présidée par Fabian Jordan depuis mi-janvier 2017. Bantzenheim, Chalampé, Hombourg, Ottmarsheim, Niffer et Petit-Landau ont fusionné...

24/02/17

Nouveau e-service Petite enfance : simplifier la...

Mulhouse Alsace Agglomération fêtait la naissance d'un nouveau e-service pour les parents (ou futurs parents) à la recherche d'un mode d'accueil pour leur enfant ce jeudi 27 avril 2017.
"C'est l'...

27/04/17
Partager