Extension du réseau de chaleur de la centrale thermique de l'Illberg

 

Le réseau de chaleur de la centrale thermique de l'Illberg s'étend. Pas moins de 6 km de raccordements supplémentaires, soit quasiment le double du linéaire existant, vont être installés pour permettre de chauffer le centre hospitalier de Mulhouse et deux piscines.

 

Les atouts du projet

  • Etendre et densifier le réseau : la centrale thermique de l'Illberg alimentera les différents hôpitaux - sites du Hasenrain, Emile Muller (y compris le nouveau pôle mère/enfants), le Stade nautique et le centre d'entraînement du Mulhouse olympique natation en eau chaude et chauffage,
  • Substituer les énergies fossiles par des énergies renouvelables : l'eau chaude et chauffage sera à 53% d'origine renouvelable (bois) et non plus 100% gaz, et ainsi réduire les émissions de gaz à effet de serre.
  • Conserver un prix compétitif et stable : avec les économies d'énergie et les travaux d'isolation des tuyaux, l'extension du réseau ne nécessite pas d'accroître les moyens de production. Ces travaux et la chaleur vendue au centre hospitalier permettent de conserver un prix de vente intéressant. 

Projet n° 11 du Plan de transition énergétique de m2A, cette opération permettra une réduction de gaz à effet de serre d’environ 4 000 tonnes par an.

 

10 mois de travaux

Cette extension induit d'importants travaux sur voirie qui démarreront fin mars 2017 pour un raccordement effectif au 1er janvier 2018. Il s'agit d'ouvrir la chaussée pour installer des tuyaux du réseau.

Le chantier va connaître quelques points particuliers comme :

  • le passage à proximité du Learning center et de l'école relais,
  • le passage sous l'Ill et la voie ferrée.

Profitant de ces travaux, les rues Laennec et Mangeney seront totalement réaménagées : réfection de la chaussée, créer les trottoirs aux endroits où ils sont inexistants, aménager des itinéraires cyclables, réhabiliter l'éclairage public. Ces deux rues seront en sens unique durant toute la durée des travaux. 

  • Rue Mangeney : 1300 mètres entre la rue Laennec et le giratoire de l'avenue de la 1ère division.
  • Rue Laennec : 670 mètres entre la rue Mangeney et un peu après la rue du Poitou.

Limiter les perturbations au maximum

Ces chantiers seront source de perturbations pour la circulation sur les tronçons concernés, à Mulhouse et Brunstatt-Didenheim. Des incidences sont également prévues sur le réseau Soléa et sur l’accessibilité de l’école relais.

Sur toute la durée du chantier, tout sera mis en place pour maintenir une voie de circulation sur les rues concernées et limiter les perturbations aux habitants au maximum.

  • Les riverains des tronçons concernés par les travaux seront informés par courrier dans leur boîte aux lettres.
  • L'accès aux propriétés riveraines sera maintenu durant toute la durée des travaux.
  • Une attention particulière est portée pour respecter les horaires d'entrée et de sortie des établissements publics présent sur le tracé des travaux.
  • Des panneaux de chantier informeront les automobilistes et des signalisations seront installées pour les orienter (sens alterné, rue barrée, déviation...).

4 chantiers en parallèle

Les travaux démarrent début avril et se dérouleront en simultané sur quatre secteurs. Ils évolueront :

  • d'Ouest vers Est sur le secteur 1,
  • d'Est vers l'Ouest sur les secteurs 2, 3 et 4.

Télécharger le plan

Les informations détaillées concernant l'avancée des chantiers et les plans de circulation (déviations) seront disponibles sur cette page durant toute la durée du chantier.

Calendrier

  • Mars 2017 : travaux préparatoires.
  • Avril 2017 : démarrage des travaux.
  • Août 2017 : fin des travaux réseau.
  • Septembre 2017 : essais réseau.
  • Octobre 2017 : mise en service et tests.
  • Janvier 2018 : raccordement officiel des hôpitaux.

Coût de l’opération

10,2 millions d’euros HT, financés par la revente d'énergie.
Partenaires financiers : Fonds chaleur Ademe (3,5 M€), Feder (418 000 €)

 

Et plus encore...

M2A travaille à :

  • identifier les zones de forte consommation, suffisamment importants pour développer de nouveaux réseaux de chaleur,
  • identifier de nouvelles sources d’énergies renouvelables et de récupération susceptibles d’alimenter les futurs réseaux ou extensions,
  • la complémentarité entre les réseaux de chaleur et les réseaux techniques existants dans les communes et les nouveaux projets.
Partager